Appareils et accessoires de levage | Veramac
La sécurité au travail

Appareils et accessoires de levage

Chariot élévateur
Chariot
Grue mobile
Grue
mobile
Nacelle
Nacelle
Palan
Palan
Pont élévateur
Pont
élévateur
Pont roulant
Pont
roulant

Appareils et accessoires de levageLes appareils de levage sont des équipements de travail utilisés pour le déplacement de matériel ou de personnel. Ils peuvent être motorisés ou mus par la force humaine. Ils sont soumis à des obligations réglementaires de vérifications quant à leur bon fonctionnement. Les accessoires de levage sont soumis à des obligations réglementaires de vérification générale périodique (VGP) quant à leur bon état de conservation.

La périodicité des vérifications :

  • Annuelle, pour les appareils de levage à demeure et les accessoires de levage
  • Semestrielle, pour les appareils de levage mobile
  • Trimestrielle, pour les appareils de levage de personnes mus à bras
  • Ponctuelle, pour les mise ou remise en service pour tous les appareils et accessoires de levage

Réglementation – Vos obligations ?

Vérification générale périodique annuelle
Pour les appareils de levage à demeure tels que : palan sur potence, pont roulant.
Les accessoires de levage ou apparaux sont des équipements non incorporés à l’appareil et placés entre ce dernier et la charge. Pour le secteur industriel :

  • Article R. 4323-23 du code du travail définissant l’obligation de vérification générale périodique.
  • Article 3 et Section 5 de l’arrêté du 1er mars 2004, relatif aux vérifications des appareils et accessoires de levage.

Pour le secteur mines et carrières :

  • Article 9 du titre ET-2-R du Règlement Général des Industries Extractives définissant l’obligation de VGP.
  • Section 5 de l’arrêté du 30 novembre 2001, fixant les conditions de vérification des équipements de travail utilisés pour le levage.
Grue mobileVérification générale périodique semestrielle
Pour les appareils de levage mobile tels que : chariot élévateur, grue auxiliaire, élévateur de personnel automoteur ou sur porteur, grue à montage rapide, mobile, hayon élévateur, portique sur camion pour benne amovible. Pour le secteur industriel :

  • Article R. 4323-23 du code du travail définissant l’obligation de VGP.
  • Article 3 et Section 5 de l’arrêté du 1er mars 2004.

Pour le secteur mines et carrières :

  • Article 9 du titre ET-2-R RGIE définissant l’obligation de VGP.
  • Section 5 de l’arrêté du 30 novembre 2001, fixant les conditions de vérification des équipements de travail utilisés pour le levage.
NacelleVérification générale périodique trimestrielle
Pour les appareils de levage de personnes mus à bars tels que : nacelle élévatrice. Pour le secteur industriel :

  • Article R. 4323-23 du code du travail définissant l’obligation de vérification générale périodique.
  • Article 3 et Section 5 de l’arrêté du 1er mars 2004, relatif aux vérifications des appareils et accessoires de levage.
Pont élévateurMise ou remise en service des appareils ou accessoires de levage
Un appareil de levage, à demeure ou mobile, qui est installé, démonté – remonté, déplacé, modifié, doit subir une épreuve de mise ou remise en service avant toute utilisation. De même en cas de réparation, ou de remplacement d’un organe essentiel de l’appareil tel que les freins d’un pont roulant, la voie de roulement d’un monorail, l’appareil doit subir une épreuve de remise en service sauf pour les fourches, les chaînes ou les câbles de levage, les crochets s’ils ont les mêmes caractéristiques.

Nos solutions :

Vérification générale périodique
Pour les appareils de levage, la vérification se compose :

  • d’un examen de l’état de conservation de l’appareil de levage, de ses supports et de ses équipements.
  • d’un essai de fonctionnement à vide et en charge.

Pour les accessoires de levage, la vérification générale périodique comporte un examen visuel.
Mise ou remise en service
Les épreuves de mise ou remise en service des appareils ou des accessoires se composent :

  • d’un examen de l’état de conservation pour une remise en service,
  • d’un examen de montage et d’installation,
  • d’un essai de fonctionnement de l’équipement, des dispositifs de sécurité,
  • d’épreuves dynamiques et des épreuves statiques.

Un rapport informatique avec photographie de l’équipement est remis à l’issue de la visite.