Equipements de travail | Veramac
La sécurité au travail

Equipements de travail

Rack de stockage
Rack de
stockage
Échafaudage
Échafaudage
Poste à souder
Poste à
souder
Rampe de quai
Rampe
de quai
Échelle et escabeau
Échelle et
escabeau

Équipements de travailLes équipements de travail sont soumis au code du travail qui indique que tout équipement doit être entretenu et vérifié périodiquement comme les échelles, les escabeaux, plateformes, les rayonnages de stockage et les postes à souder. Certains équipements de travail sont soumis à une réglementation particulière comme les échafaudages.

La périodicité des vérifications :

  • Annuelle, contractuelle pour les équipements de travail, échelles, escabeaux, plateformes de travail, rayonnage, postes à souder et les supports isolés.
  • Trimestrielle, pour les échafaudages.
  • Ponctuelle, pour les épreuves d’aptitude à l’emploi et la mise en service des échafaudages.

Réglementation – Vos obligations ?

Les équipements de travail non soumis à l’arrêté du 1 mars 2004 relatif aux appareils et accessoires de levage, et des arrêtés du 5 mars ou du 24 juin 1993 dû à leurs modes de chargement et de déchargement ne nécessitant pas la présence d’opérateurs à proximité de la zone de travail tels que les échelles, les escabeaux, les plateformes de travail, les treuils de traction, les chandelles, les équipements de manutention, les basculeurs, les rampes de quai, …

  • Article R. R.4224-17 du Code du Travail, les installations et dispositifs techniques et de sécurité des lieux de travail doivent être entretenus et vérifiés suivant une périodicité appropriée.
  • La périodicité est définie contractuellement et en général fixée annuellement.

ÉchafaudageUn échafaudage est un équipement de travail composé d’éléments montés de manière temporaire en vue de constituer des postes de travail en hauteur et permettant l’accès à ces postes ainsi que l’acheminement des produits et matériaux nécessaires à la réalisation des travaux.

  • Arrêté du 21 décembre 2004 relatif aux vérifications des échafaudages et modifiant l’annexe de l’arrêté du 22 décembre 2000 relatif aux conditions et modalités d’agrément des organismes pour la vérification de conformité des équipements de travail

Une vérification avant mise ou remise en service
La vérification avant mise ou remise en service comprend les examens suivants :

  • Un examen de montage et d’installation,
  • Un examen de l’état de conservation.

Une vérification périodique trimestrielle
La vérification périodique consiste en un examen de l’état de conservation.

Échelle et escabeauSupports isolés spécialement aménagés ou installés pour recevoir un équipement de levage tel que palan mais dépourvus de ce dernier, comme un profilé de roulement fixé sur une structure, un anneau de suspension, potence, portique fixe ou roulant. Ces supports isolés peuvent être équipés ou non d’éléments mobiles, motorisés ou non.

  • L’article R. R.4224-17 du Code du Travail, les installations et dispositifs techniques et de sécurité des lieux de travail doivent être entretenus et vérifiés suivant une périodicité appropriée.
  • La périodicité de la vérification est définie contractuellement.

Rack de stockageLes rayonnages statiques dont les rayonnages à palettes réglables, rayonnages à pont roulant et rayonnages à tablettes ne sont pas soumis à une réglementation particulaire. La périodicité de ces vérifications est contractuelle et en générale fixée annuellement. Le contenu de ces vérifications est issu de :

  • Norme NF EN 15635 (« systèmes de stockage statiques en acier – utilisation et maintenance »).
  • Brochure INRS ED771 (« les rayonnages métalliques »).

L’examen d’état de conservation a pour but de s’assurer de l’état de conservation des rayonnages par un examen visuel des échelles, lisses, butées, et présence des éléments essentiels tels que verrous de sécurité, cales, ancrages et affichage. L’absence de dommages est définie dans la norme NF EN 15635.

Nos solutions :

Pour cela nous procédons à une vérification périodique au cours de laquelle nous réalisons :
Un examen de l’état de conservation,

  • apprécier l’état de conservation de l’équipement et des éléments mobiles dont il est équipé,
  • déceler les défectuosités ou les détériorations apparentes,
  • vérification visuelle de l’état physique du matériel, des dispositifs assurant la stabilité.

Un essai à vide des parties ou éléments mobiles de l’équipement

  • l’essai à vide consiste à faire mouvoir sans charge dans les positions les plus défavorables,
  • vérification des réglages et des jeux,
  • vérification visuelle de l’état apparent des indicateurs.